Enquête sur les usages du stationnement du quartier du Mas Barral

Maîtrise d’ouvrage : Cristal habitat
Mandataire :
ARTER Agence
Co-traitant : L’atelier du territoire
Année : 2019
Les chiffres clés :
3 jours d’enquête // 24 questionnes posées // 86 personnes enquêtées // 300 vélos identifiés
Thématiques :
Enquête quantitative / Porte à porte / Data’viv / Maitrise d’usage

Contexte :
Le quartier du Mas Barral se compose de plus de 150 logements avec 150 places disponibles (garages et stationnement en surface). Les habitants souffrent de problèmes de stationnements. Cristal habitat a mandaté l’agence ARTER afin de trouver des solutions à leurs problèmes. Les objectifs de cette mission étaient de : // • Connaitre et caractériser l’offre actuelle de stationnement à destination des véhicules légers.
• Analyser les usagers de l’offre et comprendre pourquoi les espaces publics sont « saturés » par le stationnement illicite.
• Dimensionner l’offre à mettre en œuvre pour répondre aux besoins des véhicules légers.
• Définir des modalités d’exploitation de l’offre adaptée au contexte local.
• Accompagner le bureau d’étude VRD dans la conception d’un projet d’espace public moins vulnérable aux usages de stationnement illicite actuels.
• Analyser la demande et dimensionner l’offre de stationnement cycles.
ARTER et L’atelier du territoire sont complémentaire sur ce type d’étude avec une approche d’ingénierie du premier et de maîtrise d’usage du second.

Notre réponse :
Après un double diagnostic, une analyse de l’offre et une enquête des usages, nous avons proposé un plan d’action au bailleur social, Cristal habitat. Le diagnostic a révélé que l’offre de stationnement était en partie suffisante sur le quartier et que les problèmes de stationnements gênants n’étaient pas dus au manque de place, mais aux mésusages. En effet, s’il est apparu un déficit de l’offre sur voirie, la seule augmentation de l’offre de stationnement ne peut solutionner la situation. Aussi, l’augmentation de l’offre de stationnement ne sera pas susceptible d’attirer ces usagers. Elle présente même un risque : contribuer à la conversion des garages à des fins autre que du stationnement. Aussi, d’autres mesures sont à prendre en parallèle de l’augmentation de l’offre.
A partir de ce constast, nous avons proposé 9 actions : un « Remembrement » volontaire des garages ; la création d’un service de rangement ; la création de stationnements pour les cycles ; réaliser les propositions d’aménagements avec les habitants ; la facilitation de l’usage et du rangement des vélos ; la création de places de stationnement en surface ; l’empêchement le stationnement illicite gênant ; La dissuasion du stockage dans les garages.
Ces actions ont fait l’objet de fiches et d’une stratégie à moyen terme.